CYRÈNE


CYRÈNE
CYRÈNE

CYRÈNE

Colonie grecque de Libye, sur le rebord septentrional du plateau de Barkè, à 600 mètres d’altitude. Cette région, où il tombe chaque année environ 650 millimètres de pluie, forme comme une île en bordure du désert, à 900 kilomètres à l’ouest de l’Égypte, et à seulement 300 kilomètres au sud de la Crète. L’habitat néolithique (indigènes Tehenou et Temehou) y est dense, et le pays n’est pas inconnu des Crétois (peintures de Théra).

Hérodote (Histoires , IV, CL) rapporte que Battos partit comme œciste, sur ordre de l’oracle de Delphes, avec quelques compagnons chassés de Théra par la famine, en deux pentécontores. Le pêcheur Corobios les guida. La cité est fondée en \CYRÈNE 631. La nymphe Kyrènè lui aurait donné son nom. Les rois, descendants de Battos le Fondateur (\CYRÈNE 631-\CYRÈNE 599), sont Arcésilas Ier (\CYRÈNE 599-\CYRÈNE 583), Battos II l’Heureux (\CYRÈNE 583-\CYRÈNE 565), puis Arcésilas II le Dur (\CYRÈNE 565-\CYRÈNE 555), dont l’autorité provoque la révolte des grands propriétaires issus des premiers colons. Les difficultés d’intégration de nouveaux arrivants et l’opposition indigène s’y ajoutent. Battos III (\CYRÈNE 555-\CYRÈNE 535) met fin à ces troubles, aidé par l’arbitre Démonax de Mantinée. Après les règnes d’Arcésilas III (\CYRÈNE 535-\CYRÈNE 515) et de Battos IV (\CYRÈNE 515-\CYRÈNE 475), la cité grecque connaît son akmé sous Arcésilas IV, dont un magnifique buste de bronze nous transmet les traits. On compte alors sept mille hoplites qui tirent leur richesse de vastes domaines céréaliers et de l’élevage des bœufs. Le monopole de la vente du silphion (ombellifère Asa foetida ), panacée des médecins grecs, alimente le trésor royal. La vie artistique est intense et originale (nécropoles creusées dans le roc, temples d’Apollon et de Zeus). Les lettres (dialecte dorien) sont honorées, comme en témoigne Pindare. L’hellénisme y apparaît très pur, sans aucun lien avec la culture indigène. Mais Arcésilas IV se conduit en tyran. Il est assassiné en \CYRÈNE 440, et la démocratie est établie. Les sources sont plus lacunaires sur cette période. Cyrène, hellénistique, tombe dans la dépendance lointaine des Ptolémées (vice-royauté de Magas), avant de devenir une brillante colonie romaine, où naît en 370 l’évêque, philosophe et homme politique Synésios de Cyrène.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cyrene — Cyrène Pour les articles homonymes, voir Cyrène (homonymie). Site archéologique de Cyrène 1 Patrimoine mondial …   Wikipédia en Français

  • CYRENE — CYRENE, ancient capital of Cyrenaica, on the northern coast of Africa. In 321 B.C.E. Cyrene came under Ptolemaic rule, remaining part of the Egyptian empire until 96 B.C.E. when it fell to the Romans. Josephus (Apion, 2:44) relates that Jews were …   Encyclopedia of Judaism

  • Cyrene — may refer to: Cyrene (mythology), a Greek mythological figure Cyrene, Libya, an ancient Greek colony in North Africa USS Cyrene (AGP 13), a motor torpedo boat tender 133 Cyrene, an asteroid Cyrene (Xena), a fictional character in the Xena TV… …   Wikipedia

  • Cyrene — • A titular see of Northern Africa Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Cyrene     Cyrene     † …   Catholic encyclopedia

  • Cyréne — CYRÉNE, es, Gr. Κυρήνη, ης, (⇒ Tab. III.) des Peneus, Hygin. Fab. 161. & Serv. ad Virgil. Georg. IV. v. 317. oder auch des Hypseus, des Peneus Sohns, Tochter, war ein schönes Frauenzimmer, welches sich am Berge Pelion aufhielt, von da sie aber… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Cyrene — ancient Greek colony in Libya; the name is of unknown origin. Cyrenaic referred to the philosophy ( practical hedonism ) of Aristippus of Cyrene (c.435 c.356 B.C.E.) …   Etymology dictionary

  • Cyrēne — Cyrēne, Cyrenaĭka u. Cyrenaiker, s. Kyrene …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cyrēne — Cyrēne, Stadt, s. Kyrene …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cyrene — nach Plinius 11 röm. Meilen, nach Strabo 80 Stadien vom Mittelmeere entfernt, durch Dorer gegründet (seine Ruinen u. Felsengräber findet man bei Grenne im heutigen Barka in der Berberei), wurde nach Karthago die zweite Stadt Nordafrikas, bildete… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Cyréne [1] — CYRÉNE, es, eine Nymphe, mit welcher Apollo den Idmon zeugete, Hygin. Fab. 14. p. 38. wogegen andere dieses Mutter auch Asterien nennen. Pherecydes ap. Schol. ad Apollon. lib. I. v. 139 …   Gründliches mythologisches Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.